Traduction russe français

Traduction russe français

La langue russe est utilisée par 280 millions de personnes à travers le monde. Si vous devez réaliser une traduction russe français pour votre entreprise, vous devez choisir un traducteur qui connaît chacune des deux langues et est capable de transposer votre texte de l’une à l’autre, tout en conservant sa signification, dans toutes ses nuances.

 

Les particularités de la langue russe

La traduction russe français implique de connaître l’alphabet cyrillique bien sûr, mais aussi les particularités nombreuses de la langue russe.

Chaque verbe russe possède deux aspects. Le perfectif sert à exprimer le passé ou le futur (jamais le présent), pour une action brève ou terminée, ou pour l’expression d’un résultat. L’imperfectif sert à exprimer le présent, le passé ou le futur pour une action inscrite dans la durée ou en train de se faire. L’absence de concordance des temps est compensée par l’utilisation de ces deux nuances.

Ajoutez à cela que les verbes qui expriment le mouvement sont régis par des règles encore différentes, avec une forme au perfectif et deux à l’imperfectif.

Cela signifie que les verbes russes s’apprennent par paire, mais cela implique aussi une façon de penser différente. On est loin de la traduction littérale.

La langue russe utilise des déclinaisons en fonction du rôle du mot dans la phrase. Il faut donc les apprendre avant de pouvoir les comprendre, et surtout beaucoup les pratiquer. L’autre difficulté engendrée par les déclinaisons est que l’ordre des mots a moins d’importance qu’en français, ce qui complique la compréhension si vous n’êtes pas parfaitement bilingue.

Les mots russes ont trois genres : le masculin, le féminin et le neutre. On peut reconnaître le genre en fonction de la terminaison du mot. Le neutre est souvent lié à une chose inanimée.

À l’oral, la syllabe qui porte l’accent tonique doit être accentuée, sinon, le sens peut être incompréhensible, voire faussé.

Toutes ces particularités impliquent de maîtriser chacune des deux langues à la perfection pour pouvoir proposer une traduction russe français dans laquelle le sens et l’intention du texte sont restitués dans leurs moindres nuances.

 

Traduction russe français : comprendre les deux cultures

La Russie est à cheval sur l’Asie et l’Europe. Bien qu’une grande partie des Russes soient des occidentaux, il faut tenir compte de l’histoire et de la géographie du pays pour comprendre l’âme russe. Définie dans la littérature, cette notion d’âme russe décrit une tendance culturelle des Russes à décrire la vie et les événements d’un point de vue religieux et philosophiquement symbolique.

Pour pouvoir effectuer une traduction russe français de qualité, il faut être familier avec cette façon de penser.

Votre traducteur doit aussi prendre en compte les mentalités différentes, entre un ancien pays tsariste, puis communiste devenu une démocratie, et la France qui est une vieille démocratie.

Les compétences culturelles de votre prestataire sont pratiquement aussi importantes que ses capacités techniques pour qu’il vous établisse une traduction russe français idéale.

 

Rigueur et précision sont de mise

Une traduction russe français pour un document professionnel doit être rigoureuse et n’offrir aucune prise pour quelque litige qui soit. Toute ambiguïté peut mener à des malentendus qui peuvent être préjudiciables à votre activité.

Votre traducteur potentiel doit pouvoir justifier d’expériences nombreuses en matière de traduction russe français et doit aussi exercer régulièrement. Ne choisissez pas un traducteur occasionnel, qui pratique le russe en plus d’autres langues, il doit pratiquer cette langue au quotidien pour être opérationnel.

Exigez de votre traducteur qu’il vous rende sa traduction russe français dans les délais qui lui sont impartis. Si vous n’êtes pas ponctuel dans vos relations commerciales, vous allez perdre en crédit auprès de vos interlocuteurs et mettre en jeu la réussite de vos affaires.